CONVOCARTE — revue des sciences de l’art.

Quel serait l’effet « micropolitique » du travail d’un artiste qui intègre à la sphère artistique une structure de travail qui se veut agissante au niveau « macropolitique » : un cabinet ministériel. Et que fait l’artiste lorsqu’il travaille en politique ? L’art prendrait-il sa revanche, comme un acte manqué (de l’art) qui viendrait révéler à l’artiste son insistance têtue ?