Publications

  • Publication 2023. L’article « la chasse au trésor » fait partie de l’ouvrage « Images et mondes composites » édité par les Presses Universitaires de Provence sous la direction de Damien Beyrouthy. Cet ouvrage traite d’une notion encore peu théorisée : le compositing  d’images, très présente aujourd’hui. Il tend à combler cette lacune et donne un éclairage varié depuis des disciplines…

  • Parution 2022. Sous la direction de Damien Beyrouthy. [Sens public], Revue internationale et espace commun d’action et d’écriture, Université de Montréal. Cette publication rassemble, sous la direction de Damien Beyrouthy des articles issus de communications faites durant deux journées d’étude (« Imaginaires du composite. Images et mondes contemporains », 12 avril 2018 ; « L’Image…

  • Publication 2021 En nous invitant, Didier Decoux et moi-même, à intervenir dans la journée d’étude exposer le livre au musée royal de Mariemont, Anne-Françoise Rasseaux nous a donné une occasion plaisante : tenter une intervention en miroir à partir nos pratiques respectives. Nous avons croisés le mouvement entre deux modalités : celui qui conduit de…

  • Publication 2021 Parution de l’ouvrage collectif codirigé par Christine Buignet, Anne Favier et Carole Nosella : Variabilité, mutations, instabilité des créations contemporaines, aux PUP.Il comprend des textes de Pierre Baumann, Damien Beyrouthy, Pascale Borrel, Edouard Boyer et Camille Debrabant, Vincent Ciciliato, Marie-Laure Delaporte, Irène Dunyach, Julie Fabre, Arno Gisinger et Felizitas Diering, Bruno Goosse, Francis Haselden, Corentin Lahouste, Stéphane Le Mercier, Julie Martin, Danièle Méaux, Suzanne Paquet, Quentin Petit Dit Duhal et Céline Tisseur.   Dans…

  • Parution 2021. André Leroi-Gourhan et l’esthétique. Art et anthropologie, volume (35-36) de La Part de l’Œil . Je suis très honoré d’être présent en si bonne compagnie dans ce remarquable ouvrage et reconnaissant qu’il m’ait été ainsi donné l’occasion d’expérimenter une forme plastique de l’article construit sur celle de l’exposition. Plus qu’un hommage à André…

  • Parution 2020. Occurrence #7 – French Theory Le numéro #7 d’Occurrence sur la French Theory rend compte par l’image, par quelques textes issus de conférences et par des récits d’expériences, de la réflexion menée à l’Esadse, pendant quatre années d’atelier-séminaires en étroite collaboration avec l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles – École supérieure des arts (ARBA-ESA), l’École…

  • This Publication documents the exhibition project Artistsʼ Books for Everything, in the Centre for Artistsʼ Publications, Weserburg Museum of Modern Art., 2.06. – 6.08.2017. The book « around exit » is part of this catalog.

  • Produite par l’espace36 association d’art contemporain de Saint-Omer, la brochure « impression / expiration » est une édition faisant partie du projet « inspiration / exposition ». Distribuée gratuitement durant l’exposition (septembre et octobre 2019) elle en constituait la version imprimée.

  • Publié en 2018, à « la lettre volée », le livre « Classement diagonal », réalisé après l’exposition sous forme d’installation narrative du même nom, propose une nouvelle modalité de construction et d’assemblage des matériaux qui y étaient montrés. Il n’est ni un catalogue qui accompagne et prolonge l’exposition, ni un document destiné à en garder la trace ou à…

  • Ce texte est une version remaniée d’un cours-conférence prononcé à l’Académie de Belgique le 19 avril 2012 intitulé « Le droit dans les rets de l’art ». Lire la transcription du cours.Écouter le coursPublié dans « La vertu des contraire » sous la direction de Patrick Lhot aux Presses Universitaires de Provence en 2018.

  • Ecrire « sur » Michel Serres et l’Esthétique de Carpaccio à partir de la rencontre entre Kristine Gillard et Nina de Vroome ou plutôt écrire sur la rencontre de Nina et Kika à partir des souvenirs de l’Esthétique de Carpaccio de Michel Serres.

  • Si la profusion de récits éphémères, fragmentaires, recomposables et formatés conduit maintenant à une préoccupante uniformisation des cultures, le désir de contre-narrations élaborées notamment par les artistes pourrait tout aussi bien se révéler capable de donner corps à une mondialité fondée sur une nouvelle forme d’humanisme.

  • Quel serait l’effet « micropolitique » du travail d’un artiste qui intègre à la sphère artistique une structure de travail qui se veut agissante au niveau « macropolitique » : un cabinet ministériel. Et que fait l’artiste lorsqu’il travaille en politique ? L’art prendrait-il sa revanche, comme un acte manqué (de l’art) qui viendrait révéler…

  • Le cinéma d’exposition qui se montre dans le champ de l’art contemporain depuis le début des années 1990 nous a amenés, comme l’écrit dans ce volume Jean-Christophe Royoux, « à accepter l’existence d’un autre espace de représentation, ayant d’autres règles, d’autres objectifs et une autre histoire ». C’est à l’analyse de cet espace, de ses…

  • Il y a une urgence durable à réfléchir sur ce qui épuise nos sociétés, nos civilisations, nos cultures, nos économies, nos pensées et nos regards : l’usure.L’usure a trait à l’épuisement, à l’érosion, à la perte ; mais l’usure est aussi ce (délit) qui résulte d’un excès de profit.

  • Les notions de « projet », de « démarche » et de « recherche » sont souvent utilisées par les artistes lorsqu’il est question de leurs parcours et de leurs oeuvres. Elles font partie intégrante du champ sémantique qui définit les contours incertains des discours de l’art, y compris lorsqu’il s’agit d’enseignement, de pédagogie, de…

  • En passant de la salle de spectacle à celles du musée, le cinéma a inventé une narration différente, non linéaire, puisque ne maitrisant plus la concomitance du début et de la fin du spectacle et du récit. En épousant la forme de ce qu’il évoque, ce texte interroge quelques arrangements avec la linéarité des récits…

  • Éditée par 50° nord réseau transfrontalier d’art contemporain, cette revue annuelle et gratuite examine les données et enjeux de la création contemporaine dans le champ des arts plastiques et visuels. Ce numéro résulte d’une collection d’écrits et d’images qui prennent pour point de départ la notion de mémoire.

  • La fiction juridique permet une critique radicale de la hiérarchie commune en permettant « dans les faits » qu’une fiction devienne réalité. La stabilité du partage ainsi révoquée, il s’agit maintenant, par différents dispositifs plastiques, d’expérimenter la fiction avec les faits et les faits avec la fiction, comme il s’agit d’expérimenter l’art avec le monde.

  • Produite par le Centre Culturel du Brabant Wallon, cette brochure fait partie de l’installation itinérante « no vacancie »s présentée en marge de la Biennale 8 de Louvain-la-Neuve. Elle a été consultable et consultée sur place à chaque fois que l’installation a été activée grâce au concours de l’équipe du CCBW.

  • Cette pochette fait partie de l’installation no vacancies Elle compare des extraits de tests de citoyenneté et de l’engagement du voyageur responsable.

  • Publié en 2013, à La Part de l’Oeil, ce livre trouve son origine dans le film EXIT, qui tente de montrer ce qu’est une frontière. En voyageant de proche en proche, des frontières internes qui disparaissent aux frontières extérieures qui se renforcent, en prenant la limite pour sujet, le projet en fut affecté au point…

  • Il y a à mettre en forme le texte qui a force de loi, donner une forme au texte instaurant les limites, au droit qui les crée, traquer la forme que prend le droit ou le droit à la forme.

  • édition DVD, MAAC/ Passages, Bruxelles, Troyes

  • Edité en 1999 par le centre d’art Sittard, « Catalogos » est aussi une oeuvre, une oeuvre gratuite et sans valeur qui parle d’argent et de valeur.

  • Collection Petits Plaisirs n°3 – Bruxelles Galerie Debras-Bical. Comme pour une comptine, il faut savoir compter: une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit lignes horizontales au verso. Autant que de pages impaires. Une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit lignes verticales sur le recto. Autant que de pages paires.